C’est confirmé ! Les Expos de retour à Montréal

En ce 1er avril 2019, C’est confirmé ! Les Expos sont de retour à Montréal

Montréal est une ville avec une grande histoire et une grande tradition de baseball, a déclaré le président des Blue Jays, Mark Shapiro, via un communiqué de presse et c’est pourquoi la ville de Montréal et différents actionnaires sont partant pour relancer les Expos dès l’année 2020. Souvent décrite comme la métropole la plus européenne d’Amérique du Nord, elle constitue également un lien culturel avec les marchés européens que la MLB souhaite capter dans les années à venir », écrit Morosi. Il s’agit principalement d’un port de retournement, mais il existe également des passagers en transit et des retournements partiels. Montréal se prépare à célébrer son 375e anniversaire l’année prochaine et de nombreux projets de construction sont en cours. L’exposition Simply Montreal vous fait remonter le temps à travers le passé de la ville et offre un aperçu des mœurs et coutumes sociales des résidents.

Les trois expositions se déroulent au MAC du 20 octobre 2018 au 20 janvier 2019. Cette exposition a rappelé le voyage des Plasticiens, de leurs débuts à l’explosion des post-plasticiens sur la scène internationale au milieu des années 1960. Les expositions annuelles ont été un succès retentissant pour les Blue Jays et le promoteur Evenko au cours des six dernières années, car les Blue Jays et un assortiment d’opposants ont régulièrement attiré des foules dans l’ancienne demeure des Expos.

 

Les Expos ont terminé avec une fiche de 8379 leur première saison victorieuse depuis 1996, mais ont terminé deuxièmes dans l’est de la NL, à 19 matchs de la division et de la wild card. Puis, moins d’un mois après avoir joué leur dernier match et quelques instants après que les Red Sox aient brisé l’une des séries de défaites notoires de l’histoire du sport, Pedro a choisi de se passer des cris de joie envers Yaz et Teddy Ballgame, et de rendre hommage à son des amis à la maison au Québec. En raison de nombreux retards et des dépassements de coûts liés au remplacement prévu, le stade olympique, ils ont été obligés de rester à Jarry jusqu’en 1976.

Laisser un commentaire